Produire et utiliser les énergies renouvelables

Les régions d’outre-mer ont une forte dépendance énergétique du fait de leur insularité. La Réunion, par exemple, dépend à 87 % de l’extérieur de l’île pour la fourniture d’énergies fossiles (en 2017). Produire et utiliser des énergies renouvelables est ainsi un enjeu clé pour assurer une maîtrise durable de l’approvisionnement en énergie des territoires.

Sommaire du dossier

100 % d’énergies renouvelables en 2030 : un scénario réaliste

Dès 2016, l’ADEME a lancé l’étude « Vers l’autonomie énergétique en zone non interconnectée en 2030 ». Cette étude s’applique aux situations de La Réunion, Mayotte, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Corse. Elle quantifie de façon prospective les implications techniques, organisationnelles et économiques d’un mix électrique très fortement renouvelable dans les ZNI à l’horizon 2030. Cette étude de faisabilité fournit aussi un éclairage sur le coût et les dynamiques de développement souhaitables pour les différentes filières technologiques associées à la production d’énergie.

L’étude montre :

  • qu’un mix électrique 100 % énergies non renouvelables est possible à La Réunion tout en satisfaisant l’ensemble de la demande électrique à tout instant ;
  • par rapport à la situation actuelle, les scénarios envisagés de maîtrise de l’énergie avec un fort taux d’énergies non renouvelables s’accompagnent d’une baisse des coûts de l’énergie produite.

Les conditions de réussite :

  • un recours significatif à des capacités de stockage d’énergie ;
  • en cas de conversion en tout électrique des véhicules terrestres, la quasi-totalité des potentiels de production d’énergies non renouvelables devra être exploitée. Un important travail de maîtrise de la demande d’énergie multisectorielle devra être mené.